25 mai 2009

Désordre structuré

À la recherche d'une méthode infaillible d'écriture, j'ai puisé dans diverses source un moyen plus facile de parvenir à mes fins sans me perdre en cours de route. J'ai donc dévoré :


  • L'écriture, du premier jet au chef-d'oeuvre, de Nathalie Goldberg
  • Votre premier roman : comment l'écrire et le faire publier? d'Oscar Collier
  • Conseils à un jeune romancier, de Marc Fisher

J'ai appliqué ensuite le fruit de ces recherches dans mon quotidien. En voici le résultat :

Le plan

Le fameux plan! Étape primordiale et cruciale que je m'efforce de respecter. Sauf que... même si mon plan me semble complet au départ, Dame Inspiration a tôt fait de m'obliger à y déroger. Pour le bien de l'histoire, je dois lâcher prise et me laisser porter par le courant, mais je culpabilise de n'avoir su m'en tenir au plan initial...


Méthode d'écriture - roman (tiré de Votre premier roman : comment l'écrire et le faire publier?)

Avec cette méthode, on devrait en principe arriver à un roman moyen en 3 mois. Voici la recette :

  • Écrire 3 pages à double interligne à chaque jour, sans exception.
  • On commence à écrire et on n'arrête sous aucun prétexte avant les 3 pages. Pas de recherches dans le dictionnaire, pas d'interruptions, pas de téléphone.
  • En cours de route, si on se pose une question, mettre un "?" dans la marge et continuer.
  • Une fois le premier jet réalisé, mettre le tout dans un tiroir (une tablette, c'est correct aussi!) et laisser dormir quelques semaines. Passer à autre chose, entamer un nouveau projet ou simplement se reposer.
  • Après quelques semaines, entamer la correction et la réécriture.

Excellente méthode, mais difficile de l'appliquer sans déroger!

Mes trucs à moi

Lâcher prise. Laisser de côté les contraintes et la culpabilité. Écrire pour le plaisir, quand mon horaire me le permet, le plus souvent possible, le plus longtemps possible!

2 commentaires:

Pierre H.Charron a dit…

Écrire,écrire..Ne jamais arrêter et laisser l'imaginaire s'emparer de nous. Bien sûr que le sablier est notre ennemi de tous les jours, un jour, j'aurai sa peau à celui-lÀ Grrr...

Isabelle Lauzon a dit…

J'ai un bon plan : on se met à deux pour attraper le sablier, je le tiens, tu lui arraches le couvercle et on rajoute plein de sable dedans. Comme ça on gagnera peut-être un peu de temps!!!

Moi, je vote pour rallonger nos journées de 12 heures. 6 pour dormir, 6 pour écrire!