29 avril 2009

Patrick Sénécal

Hier soir, j'ai assisté à la dernière soirée des Choix de Jean Fugère, au Centre communautaire de Lorraine. Je dis dernière, car après une tournée de cinq bibliothèques, à raison de trois rencontres par saison, le mandat de M. Fugère vient de se terminer. J'espère vraiment que son contrat sera renouvelé!

L'auteur invité, le dessert finalement, était Patrick Sénécal. Si vous ne connaissez pas cet auteur, de grâce, ne vous jetez pas tête baissée sur ses bouquins! D'abord, je vous pose cette question : aimez-vous les romans noirs? La noirceur de l'âme humaine vous passionne-t-elle ou préférez-vous des lectures plus légères?

Pour ma part, j'ai lu récemment "Le passager" et j'ai beaucoup apprécié. La fin m'a jetée en bas de ma chaise! Ce livre m'a rappelé mon adolescence, alors que je dévorais tous les livres de Stephen King. Les épaules tendues, le coeur bien accroché, je me laissais alors porter par les délires de mon auteur favori. Bien callée dans mon fauteuil, je savourais ses rebondissements en montagnes russes et ses conclusions en queue de poisson.

Aujourd'hui, je ne lis plus ce genre de livres. Les années m'ont rendue plus sensible il faut croire, je ne trouve plus autant d'intérêt dans les univers sombres remplis de psychopathes et de meurtriers.

Quoi qu'il en soit, cette rencontre d'auteur fut à mon humble avis la plus réussie de toute la série. Patrick Sénécal est un homme drôle, spirituel et un brin ironique. Son sens de l'humour et sa connaissance de la psychologie humaine m'ont étonnée. Je retiens quelques perles dont il nous a gratifiés :

"Écrire, c'est pénible et ce n'est pas agréable du tout. Ce qui est merveilleux, c'est d'avoir écrit!"

"Dès l'âge de 11 ans, j'écrivais. J'ai écrit au moins 4 romans à mes débuts qui ne seront jamais publiés. Des romans naïfs qui m'ont permis d'avancer et de publier mon premier roman... à l'âge de 27 ans."

"Je ne demande jamais la permission avant d'entreprendre une action. J'agis sans me poser trop de questions, des questions qui pourraient m'empêcher d'avancer."

"Je fais toujours un plan avant d'écrire un roman. Ça me prend environ 4 jours pour le faire. C'est le seul secteur de ma vie où je suis organisé!"

Finalement, j'ai beaucoup aimé l'homme et l'auteur, mais je ne lirai probablement pas ses autres romans. Mon collègue Pierre m'a d'ailleurs raconté un passage particulièrement horrible du livre "Le vide" et, franchement, je n'ai pas envie d'en savoir plus. Je vous l'ai dit : trop sensible!

2 commentaires:

Chantal Moreau a dit…

Je ne connais pas cet auteur et malgré que je réponde par la négative aux deux questions ci-dessus, tu me donnes vraiment le goût de lire au moins un de ses livres, juste pour connaître son style! Un autre livre à ajouter dans ma liste de lecture... J'ai particulièrement apprécié la première et la troisième citation partagées, merci!

Isabelle Lauzon a dit…

Un conseil : lis "Le passager". C'est un roman assez court, tu pourras te faire une idée sans être obligée d'y passer des mois. Je dis obligée, car c'est une qualité de ce romancier : il sait happer son lecteur dans son univers et il est impossible d'en sortir avant d'avoir atteint la dernière page... Donne-m'en des nouvelles!