8 mars 2009

Un marmiton dévoué

Exercice de déblocage de la créativité
Réalisé en atelier de création littéraire, le 15 novembre 2008

Le chef cligna plusieurs fois des yeux. Ce signal, similaire à celui d’un maestro tapotant son lutrin, fit réagir les cuisiniers à la vitesse de l’éclair. Rigides comme des soldats de plomb, ils s’alignèrent en rangs d’oignons, le torse bombé.

- À vos champignons, Valois, ordonna le maître queux en chronométrant sur sa montre bracelet. Et vous, Michaud et Pinard, qu’attendez-vous pour attaquer la laitue?

Accoudé contre la poutre centrale, totalement inconscient du drame qui se jouait, Dupont dormait comme une bûche.

- Dites-moi, Dupont, faudra-t-il que je vous mette un glaçon dans le caleçon ou que je vous joue un air de clarinette, pour que vous vous bougiez le popotin? tonitrua le général, le visage rouge comme un homard.

Le marmiton sursauta comme un ressort et s’agita tel une poule sans tête. Une pincée de poivre lancée sur une bavette, des pâtes projetées dans une passoire, des noisettes catapultées sur un gâteau au fondant, Dupont jouait toutes ses cartes, car il devait absolument tâter la monnaie à la fin de la semaine. Au passage, il changea même une ampoule et nettoya la cire qui avait souillé un entonnoir.

Pendant ce temps, appuyée contre un réverbère, la promise du malheureux savourait un tube sorti tout droit de son ipod.

- Désolée, mon sucre d’orge, murmura le garçon à bout de forces. Si tu tiens vraiment à ta robe blanche, tu devras encore dormir treize mois dans un lit froid!

6 commentaires:

Claudel a dit…

Exercice pour débloquer la créativité?? Comme un exercice de réchauffement ou il y a des règles, des balises, des éléments déclencheurs?
Je me quête un petit cours gratis, moi!!!!

Pierre H. a dit…

Inédit pour moi celui-lÀ. Connaissant les contraintes, je peux dire que c'est de main de maitre. Au prémice du récit,le lecteur que je suis cligna plusieurs fois des yeux .... ;)

Isabelle Lauzon a dit…

À Claudel : je te réfère au libellé "Exercices" de mon blog. Si tu as envie, tu peux faire cet exercice, c'est exactement la même chose que ce que nous faisons en atelier. Une phrase de départ, des mots concrets et des expressions idiomatiques. Amuse-toi!

Isabelle Lauzon a dit…

À Pierre : Oh! Oh! Aurais-tu des problèmes de mémoire? J'ai fait cet exercice en atelier, à l'automne 2008... Je me souviens qu'il m'avait donné pas mal de fil à retordre!

Pierre H. a dit…

Je crois que nous l'Avions pas lu en classe , nous avions lu plutot : Dans quelques secondes, il ne sera d’aucune utilité de connaître .....

Mais l'a tu me fais douter ..!

Isabelle Lauzon a dit…

En fait, nous avons fait l'exercice et, après 5-10 minutes, nous avons lu le résultat en classe. Donc, tu ne l'avais probablement pas entendu au complet. De toute façon, peu importe, je ne me souviens pas moi non plus de tous les textes, il y en a tellement!

Je m'émerveille à chaque atelier de la diversité de notre groupe. Un plaisir pour les oreilles!