2 mars 2009

Plus d'outils?

Si vous possédez déjà les outils de base mentionnés précédemment, vous auriez peut-être avantage à y ajouter ceci :
  • Dictionnaire analogique : pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, il s'agit en quelque sorte d'un équivalent du dictionnaire des synonymes et antonymes, mais en beaucoup plus complet. Par exemple, si je prends le mot "peur", j'y trouverai tout un univers de mots, de verbes, d'expressions reliés à ce sentiment.
  • Antidote : il s'agit d'un extraordinaire logiciel de correction et de révision. Entre autres, il repère les doublons : ma bête noire! Je vous réfère au blog "De nos pinceaux et de nos stylos" au http://falstrault-lamarche.blogspot.com/ pour plus de détails.

3 commentaires:

Claudel a dit…

Merci d'avoir pris lsa peine de faire le lien-référence au sujet d'Antidote. J eme sers du dictionnaire analogique pendant l'écriture mais pendant la révision, plus du tout, Antidote avec toutes les suggestions, les cooccurences, ça devient même un plaisir en soi d'y naviguer.

Isabelle Lauzon a dit…

De rien! Pour le moment, je travaille encore avec mes divers dictionnaires, mais tu me donnes de plus en plus la piqûre avec ton "Antidote"!

Claudel a dit…

D'autant, l'ai-je dit, que le logiciel s'incorpore dans le traitement de texte, donc plus besoin d'ouvrir un livre, de feuilleter, ni même de changer de fichier.

Plusieurs professeurs de français s'en servent au secondaire.

Le seul désavantage: il faut lire à l'écran. Par petits coups d'un dizaine de pages environ, mais tout de même on se fatigue visuellement. Petite pause repas ou autre distraction...