14 mars 2009

Ah! Ça fait du bien!

Hier soir, après ma montée de lait (voir message précédent), j'ai travaillé durant une heure sur mon projet pour le livre de Mme Henriette Desbiens-Pesant (témoignage de mon beau-père atteint de sclérose en plaques).

Aujourd'hui, je suis allée à la bibliothèque pour poursuivre ce projet. D'habitude, je reste à la maison, mais je voulais m'assurer que mon temps soit bien employé à l'écriture et non à répondre aux incessantes demandes de mes amours (je les adore, mais là, j'avais besoin d'un peu de paix!).

J'ai aussi apporté mon roman, au cas où j'aurais le temps de le regarder un peu... Il est temps, ça fait plusieurs semaines que je n'y ai pas touché!

Et le destin, ce coquin, a encore frappé : j'ai laissé par mégarde mon projet de témoignage sur la table...

Inutile de se battre contre le destin : j'ai écrit deux chapitres pour mon roman! Là, je me sens vraiment mieux!

Pour le témoignage, eh bien... je me reprendrai demain!

2 commentaires:

Claudel a dit…

À défaut d'une "chambre à soi", la bibliothèque, c'est très bien. Bonne idée.

Isabelle Lauzon a dit…

Une "chambre à soi", c'est très utopique quand on a comme moi deux enfants! Il y aura toujours une urgence, une bousculade ou des pleurs pour me distraire.

Je n'ai recours à la bibliothèque que rarement. Et pourtant, c'est vraiment le lieu par excellence pour créer!