15 février 2009

Le secret de la rose

Auteur : Marc Fisher

La rencontre

Le 7 février 2009, j'ai eu l'honneur et le privilège de rencontrer Marc Fisher lors d'une séance de dédicaces, à la Librairie les Arcades, à Saint-Eustache. Malheureusement, je n'ai eu connaissance de cet événement qu'à la dernière minute et j'ai raté sa conférence, qui avait lieu juste avant. Je m'en mords les doigts, croyez-moi!

Le célèbre écrivain, auteur d'innombrables best sellers dont certains ont été traduits dans 25 langues, est sans conteste l'auteur québécois le plus lu à l'étranger. C'est donc avec des vapeurs aux joues et un noeud dans la gorge que je suis allée le rencontrer.

J'ai découvert avec plaisir et étonnement la simplicité de cet homme charmant. Accompagné de deux mignonnes fillettes (qu'il adorait visiblement et qui ont gentiment dessiné des coeurs sous la dédicace), M. Fisher a pris le temps de discuter un peu avec moi. Il m'a parlé du chien qui l'accompagne sur 2 photos dans le livre, il a écouté mes rêves de publication et m'a encouragée dans cette voie. J'étais gonflée à bloc en le quittant et ma fille, qui m'accompagnait, n'a pas tari d'éloges sur lui.

Le roman

On compare ce roman avec le Da Vinci Code. En effet, le contexte peut s'y apparenter, mais Le secret de la rose est aussi et avant tout un roman initiatique, un outil de développement personnel.

Tout m'a séduite dans ce roman. De la couverture à la qualité du papier (glacé et marbré), en passant par les photos en filigrane qui parsèment les pages, rien n'a été négligé pour plaire au lecteur.

L'idéologie véhiculée par l'auteur me rejoint beaucoup, puisque je tente depuis quelques années de l'appliquer dans mon quotidien. Grâce aux contes et aux histoires qui interviennent au cours du récit, le message devient clair et la lecture passionnante.

En trame de fond, le personnage principal, soit Marc Fisher lui-même, décrit ses angoisses d'écrivain et les aléas de son couple. Lors d'un voyage à Rome, où il tente de se redécouvrir lui-même, le Millionnaire (personnage mystique qui apparaît dans plusieurs autres romans de Marc Fisher) lui confie une mission périlleuse. Action et suspense sont au rendez-vous et le héros découvrira en cours de route des vérités stupéfiantes.

A ce jour, je demeure incapable de distinguer le vrai de l'imaginaire dans ce roman. Marc Fisher y livre-t-il 95 % de son vécu, ou 5 %? Je ne saurais le dire, et je ne désire pas connaître la réponse. Que le mystère reste entier!

2 commentaires:

técri a dit…

merci Isabelle,
J'hésitais à acheter son dernier bien que je sois une fervente lectrice de Marc Fisher.Chanceuse ! de l'avoir renconté, si j'avais su.Si tu as d'autres infos de ce genre , tu vas l'écrire dans ton blog?
Au revoir et au plaisir

Isabelle Lauzon a dit…

Bien sûr, si j'ai d'autres infos, je vais les écrire dans mon blog. Idéalement, avant l'événement, afin que d'autres puissent en profiter!