26 février 2009

Le doute

Bon, ça y est, j'ai écrit et réécrit ma nouvelle pour le Prix littéraire Guy-Bélisle 2009. Il ne me reste qu'à vérifier 2-3 détails géographiques et je pourrai ensuite l'envoyer. Et le doute commence à me ronger...

C'est toujours pareil : au début, c'est le flash, puis l'euphorie. Je plane en écrivant, c'est merveilleux. Cependant, quand arrive le moment fatidique où je songe à présenter mon texte à autrui, je suis moins certaine. Je doute de mon traitement du sujet et même du sujet lui-même. Et pourtant, j'étais si certaine avant et pendant l'écriture!!!

Encore une fois, je constate que nous sommes souvent les plus mauvais juges de nous-mêmes. Heureusement, je sais que cette étape ne sera que passagère.

Le meilleur moyen pour passer au travers, c'est d'en finir une bonne fois pour toutes. Je poste au plus vite ma nouvelle et hop! on n'en parle plus jusqu'en mai 2009!

3 commentaires:

Pierre H. a dit…

Efface tous ces doutes... Y va falloir que tu mettes 5$ dans le panier à Nicole !!!!! Oublie pas, cette journée là tu as donné le meilleur de toi-même ! Et comme d'habitude ca sera exquis à souhait!

Chantal Moreau a dit…

Je me souviens avoir lu la citation suivante quelque part: L'ennui dans ce monde c'est que les idiots sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes. Ou bien une autre: Le doute est le commencement de la sagesse. Je crois que le doute nous amène à réfléchir,à nous remettre en question et à apprendre, ce qui n'est pas mauvais en soit, non? Mais vient un jour où il nous faut passer à l'action et c'est ce que je t'encourage à faire maintenant!
Allez Isabelle, j'ai pleinement confiance en ta plume... volage...!

Isabelle Lauzon a dit…

Merci à vous deux! Avec le temps, je me fais de plus en plus confiance, mais je crois comme Chantal que le doute est nécessaire et même souhaitable. Sauf qu'il ne faut pas se laisser envahir par lui et le laisser paralyser nos actions!