8 février 2009

La Métonymie

Définition

La métonymie consiste à remplacer un terme par un autre, avec lequel il entretient un lien logique (cause/effet, contenant/contenu, etc.). Par exemple, dans l'expression "être bien sous son toit", le toit, qui ne représente normalement qu'une partie de la maison, est ici employé pour représenter la maison tout entière.

La métonymie se reconnait par la présence d'un mot ou d'une expression qui, dans le contexte, ne peut être pris au pied de la lettre. Ce mot ou cette expression désigne en fait une autre réalité qui est proche de la première par un lien logique déterminé. Par exemple, on peut employer le nom d'un auteur (J'ai lu Balzac) pour désigner son oeuvre (J'ai lu l'oeuvre de Balzac).

Ainsi, pour comprendre le sens de la métonymie, demandez-vous sur quel aspect particulier de la réalité désignée le locuteur tente de mettre l'accent et dans quel but.

Exemples :

  • L'été sur mes joues : Le locuteur emploie "l'été" pour désigner la chaleur du soleil. Il met ainsi en valeur une sensation de bien-être.
  • Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé : L'utilisation de la métonymie "mes souliers" pour désigner le locuteur (partie/tout) met l'accent sur le mouvement, le déplacement de ce dernier, comme si c'était grâce à ses chaussures qu'il avait accumulé une si grande expérience de la vie.

Le contenant pour le contenu :

  • Bois ton verre (ta bière)
  • Fume ta pipe (ton tabac)
  • Mange toute ton assiette (la nourriture)

Le lieu, la rue, le bâtiment pour les gens qui l'occupent :

  • La Maison blanche fait affaire avec...
  • Québec discute avec Ottawa
  • L'Élysée a répondu au Kremlin

L'habit pour les hommes :

  • Les soutanes
  • Les cols bleus
  • Les complets gris

Le lieu pour l'événement :

  • Un an avant Pearl Harbor
  • À l'Expo 67

Le lieu pour le produit fabriqué :

  • Le Oka, le gruyère, l'édam
  • Le havane
  • Le champagne
  • Le bordeaux

Et ce ne sont ici que quelques exemples, car il y en a des tonnes!

Source : Ateliers de création littéraire de Nicole Lapointe

Source : Guide des procédés d'écriture, par Anne Gagnon, Carl Perreault et Huguette Maisonneuve

2 commentaires:

Pierre H. a dit…

Ta théorie est superbement bien structurée et expliquée. Une vraie Bible. lâche-pas!

Isabelle Lauzon a dit…

Merci, et je te te retourne la recommandation! Lâche pas toi non plus, j'adore ton blog!