23 février 2009

Idée perdue

Je la tenais entre mes doigts. Cocasse et inspirée, elle n'attendait qu'un stylo et un bout de papier pour s'imprimer à jamais dans le panthéon de la postérité.

Hier, j'étais trop débordée pour prendre le temps de consigner mon flash dans un cartable, un carnet ou même, sur un post-it. De toute façon, mon idée était si évidente, si facile à retenir...

Pourtant, aujourd'hui, j'ai beau me creuser les méninges, je n'arrive plus à la retrouver. Perdue, envolée, disparue à jamais.

Ici, je m'adresse autant aux auteurs en herbe qu'aux écrivains aguerris : quand le flash vous fait grâce de sa présence, saisissez-le au vol immédiatement! Une fois perdu, il ne reviendra peut-être jamais...

L'ironie, c'est que l'inspiration me vient le plus souvent sous la douche ou en voiture, lorsque je conduis... Je vais manger plus de poisson, ça va peut-être aider ma fichue mémoire!

4 commentaires:

Pierre H. a dit…

Ca m'arrive aussi. Frustrant tu dis !
Moi j'ai décidé que sous peu je m'achète un dictaphone. Plusieurs écrivains et journalistes utilisent ce moyen pour ne plus perdre aucune idée de génie ou un scoop À tout casser. j'en ai vu chez Future entre 80 et 130 $. Tu peux télécharger le contenu en MP3 sur ton PC. Un peu plus cher que manger du poisson mais probablement plus fiable ;) !

Isabelle Lauzon a dit…

Frustrant, mets-en! Un dictaphone, c'est une bonne idée pour l'auto. Pour la douche, un carnet imperméable peut-être? Ha! Ha!

claudel a dit…

Je me dis pour me consoler que si elle est partie, c'est qu'elle n'était pas si géniale. Que si elle l'est, elle reviendra. Souvent, vers 4-5 heures le matin, quand l'univers est tranquille (heure de pointe terminée en Europe), il paraît que c'est normal que les idées circulent plus librement, bref, il me vient des idées que je trouve pas-mal, je les note ou je me lève. Et à la relecture vers midi, une heure, je me demande bien ce que j'avais trouvé de si-bien dans cette idée...
Alors faut pas s'en faire, il en vient toujours d'autres, sous d'autres formes.

Isabelle Lauzon a dit…

En effet, plusieurs autres idées ont suivi par la suite et celles-là, je les ai notées! Il ne faut pas s'accrocher à ce qui est perdu, mais plutôt à ce qui sera...