19 février 2009

Et mon roman devra attendre...

Depuis quelques semaines, plusieurs projets retiennent mon attention :

1- Ateliers de création littéraire(avec les devoirs que ça implique)
2- Mon blog
3- Prix littéraire Guy-Bélisle (Saint-Eustache)
4- Texte pour un projet de livre de Mme Henriette Desbiens-Pesant

Prix littéraire Guy-Bélisle

J'hésitais à y participer, mais ma fille a insisté et 2 secondes plus tard, j'avais mon flash. Impossible de reculer!

Je ne vous dévoilerai pas la teneur de ma nouvelle, mais je vous dirai seulement qu'elle parle de l'organisme Sercan. Il s'agit d'un organisme de Saint-Eustache qui vient en aide aux personnes atteintes du cancer.

Je fais ici une promesse solennelle : Si je remporte un prix en argent (soit 100 $, 200 $ ou 300 $), je promets de remettre l'intégralité de mon prix à Sercan. Je compte sur mon entourage pour me rappeler cette promesse le moment venu, si moment venu il y a!

Projet de livre de Mme Henriette Desbiens-Pesant

Le projet de cette auteure s'intitulera "Rouler sa vie". Elle recueille en ce moment des témoignages afin de faire connaître la réalité des gens qui doivent se déplacer en fauteuil roulant.

J'ai rencontré lundi dernier mon beau-père, qui est atteint de sclérose en plaques depuis une vingtaine d'années. Nous avons passé l'après-midi ensemble, 3 h 30 de pur délice où j'ai recueilli ses souvenirs, ses pensées, son vécu.

Même si mon texte n'est pas choisi par Mme Desbiens-Pesant, je n'aurai pas perdu mon temps ni mon énergie. Il s'agit là d'un héritage précieux, autant pour mon conjoint que pour nos enfants. Malgré sa situation, mon beau-père est un homme très positif et je crois que son exemple pourrait inspirer bien des gens.

Le plus dur reste à venir : il faut maintenant que je mette au propre mes notes et que je rédige ensuite un texte qui lui rendra justice. Bon, je commence déjà à me remettre en question...

Mon pauvre roman...

Donc, en résumé, mon roman dort sur une tablette depuis des semaines, et je n'y toucherai pas tout de suite. Trop de projets et pas assez de temps! En mars, c'est promis, finies les tergiversations, je reprends les rênes de mon roman et je n'arrête pas avant d'avoir terminé!

2 commentaires:

S@hée a dit…

Intéressant ce projet de livre. Après mon accident j'ai dû me déplacer un moment en chaise roulante. Une expérience marquante, qui m'a servie des années plus tard quand j'ai travaillé pour une personne handicapée.

Isabelle Lauzon a dit…

Oui, ce n'est pas évident tous les jours d'être en chaise roulante. Pour mon beau-père, ce qui est dur, c'est que ça s'est fait graduellement, sans espoir de retour. Au début, ce furent les jambes, puis les bras. Aujourd'hui, seule la tête fonctionne. Et malgré tout, il demeure un homme extrêmement positif et inspirant! Une belle leçon pour nous, qui avons tous nos morceaux et qui nous plaignons de nos petits bobos!