31 janvier 2009

Insomnie

À partir de la phrase de départ, écrire une nouvelle en dotant le personnage d'une phobie
Rédigé en atelier de création littéraire, en septembre 2007

C’est fou ce qu’il pouvait croire la nuit. Il avait 22 ans quand il commença à perdre la faculté de dormir. Passant sous silence son passé inavouable par crainte de représailles, il avait roulé sa bosse autour du globe à la recherche d’une solution.

Sa quête assoiffée d’un assoupissement bien mérité l’avait conduit à vouer un véritable culte à tout ce qui se rapportait au sommeil. Cette carence meublait tant sa misérable existence que sa fortune ignoblement amassée tirait à sa fin, dilapidée en grigris aussi saugrenus qu’inutiles. Moutons en peluche, tisanes aux propriétés prétendument assoupissantes, onguents miraculeux et somnifères coûteux n’avaient en rien apporté le soulagement escompté.

Au bout du rouleau et terré dans sa tour d’ivoire, il broyait du noir depuis plusieurs décennies. Faiblement, il tentait de se convaincre que beaucoup d’eau avait passé sous les ponts depuis son forfait, mais les murmures accusateurs des ombres nocturnes ne lui laissaient aucun répit.

Cette nuit-là, ivre mort et mal en point, il avait pris son courage à deux mains et avait entrepris de tirer sa révérence. La bienheureuse narcose tant attendue se déversa lentement en lui, lui apportant doucement la délivrance du repos éternel.

Son soulagement fut malheureusement de courte durée. Il ouvrit les yeux et tomba littéralement des nues. Avec horreur, il découvrit que, loin d’être terminé, son véritable châtiment venait à peine de commencer.

Aucun commentaire: