30 janvier 2009

Gourmandise

Sonnet - en alexandrin, 12 pas
Rédigé en atelier de création littéraire, en octobre 2007

Ô, toi, Désir, pitié, cesse tes vils tourments,
Faiblement, mon être tente de résister,
La Raison prépare ses nombreux arguments,
Le Geste, chancelant, serait prêt à céder.

Salive, oublie cette assiette si bien garnie,
Regard, détourne-toi de ce divin dessert,
Culpabilité et Remords, noyez l’envie,
L’irréparable fut déjà perpétré hier.

Estomac, abandonne tes cris mensongeurs,
Un aliment vert tempérera tes ardeurs,
Et les Bourrelets t’en seront reconnaissants.

Je cède, j’abdique, la querelle est futile,
Demain, je triompherai de ces sacripants,
Gourmandise, pour la dernière fois, jubile!

2 commentaires:

Pierre H. a dit…

Bonjour Isabelle,

Je suis honoré d'être celui qui publie le premier commentaire sur ton Blog. Un blog baptisé par ce si joli sonnet.
Je succomberai, alors, sur le vice de cette gourmandise et je me délecterai de tes futurs billets jusqu'à satiété.
Bienvenue!

-Pierre
Collègue d'atelier d'écriture et de Blogue littéraire.

Isabelle Lauzon a dit…

Merci, Pierre, de briser la glace et de signer le premier commentaire de mon blog.

Tu peux te bourrer la fraise tant que tu voudras, heureusement, les mots, ça ne fait pas engraisser!